Conseils pour les opérations du Pectus Excavatum

Salut, c’est EmilienGts ! Avant de commencer cet article, je tenais à vous proposer notre Ebook GRATUIT le plus téléchargé, qui ne peut que vous aider ! Je vous invite donc à cliquer sur le bouton ci-dessus pour le télécharger. A bientôt !

pectus-excavatum-fr-conseils-operation

Aujourd’hui, je vais vous présenter quelques conseils pour les opérations concernant le Pectus Excavatum. Ces conseils sont valables pour l’ensemble des opérations concernant le Pectus Excavatum, même si je prend principalement comme exemple la chirurgie de Nuss.

Conseils médicaux

Voici quelques conseils qui peuvent vous être utiles avant de vous faire opérés pour le Pectus Excavatum. Premièrement, au niveau du travail musculaire. Si vous avez l’habitude de faire de l’exercice qui fait intervenir les muscles thoraciques, arrêtez l’exercice en question 1 à 2 semaines avant l’opération.

Cela va permettre aux muscles d’être prêt pour l’opération. Après l’opération, assurez de faire une pause jusqu’à récupération complète? Utilisez au maximum les outils mis à votre disposition, comme le lit électrique par exemple. Faites le moins d’efforts possible, même plusieurs mois après l’opération. Ne prenez pas d’aspirine, qui « a un effet anti-plaquettaire non réversible (c’est uniquement le renouvellement des plaquettes en ~1 semaine qui rend cet état réversible) dès les très faibles doses (des~1 mg/Kg/j) »

Conseils pour les opérations du Pectus Excavatum

La constipation

Juste après l’opération, et même quelque temps après, vous allez sans doute être victime de constipation. Pas de panique, c’est normal. Heureusement, cela finira par se débloquer.
Essayer d’aller à la selle de façon régulière une fois que vous pouvez vous mettre debout. Si cela met vraiment du temps à se débloquer, vous pouvez demander un traitement à base de laxatif « doux », qui vous aidera sans aucun doute à « débloquer tout ça ». Les médecins insisteront pour que vous alliez à la selle avant de partir, mais pas de panique, essayer régulièrement et ça finira par passer.

La sonde urinaire

La sonde urinaire est un point que la plupart des patients appréhendent. Et c’est compréhensible ! La sonde urinaire est posée lorsque l’on est sur la table d’opération, sous anesthésie générale.
Pas gênante après l’opération, on ne sent presque rien, même si cette sensation est désagréable (de mon point de vue). Le retrait a été assez compliqué pour ma part, mais généralement vous n’aurez pas de problème Quand on vous l’enlèvera.

Éternuements

Comme tout le monde, il vous arrive d’éternuer je pense. Eh bien, juste après l’opération, il va falloir faire très attention ! Cela peut vous causer une importante douleur au thorax. Ce n’est donc clairement pas à négliger ! Pour éviter cette douleur, il vous faudra donc vous évitez d’éternuer.
Pleins d’astuce existent, mais personnellement, ma technique est la suivante : si une envie d’éternuer arrive, j’essaye de me moucher au plus vite afin d’éviter les « Atchoum » désagréable.

Conseils diverses

Vous aurez surement accès à une pompe à morphine afin de calmer la douleur (malheureusement je n’ai pas pu y avoir accès de par une allergie aux anti-inflammatoires comme la morphine et ses dérivées comme l’acupan). N’attende pas que la douleur s’installe pour l’utiliser, mais n’en abusez pas non plus, au risque de voir apparaître quelques effets secondaires. 

Si vous avez une question ou si quelque chose vous semble bizarre, n’hésites surtout pas à demander aux infirmières ou aux médecins afin de vous éclaircir, il est important de savoir si tout va bien pour être détendu et ne pas stresser pour rien. 

Demander des séances de kiné pour après votre sortir, pour la respiration principalement. 

Après l’opération : essayer de dormir sur le dos, ne pas pivoter dans le lit, quand vous êtes debout, gardez les épaules en arrière et e torse en avant, éviter de forcer à n’importe quels niveaux pendant 1 mois ~ 1 mo Éviter les émissions drôles à l’hôpital comme au retour chez vous pendant 1 mois, rire fait extrêmement mal, comme l’éternuement. 

Vous pouvez me contacter en utilisant notre formulaire de contact ou en utilisant notre page Facebook à bientôt !

blog-pectus-excavatum

Vous pouvez me contacter en utilisant notre formulaire de contact ou en utilisant notre page Facebook à bientôt !

blog-pectus-excavatum